mathématique 2bac international sciences maths biof

mathématique 2bac international sciences maths biof

cours mathématique 2bac international, sciences maths, Maroc biof, avec exercices corrogés, Résumé de Cours, Énoncés des examens, Méthodes Claires, Détails des détails math 2 bac.
Voir plus:
Ci-après quelques notes, indispensables à lire et à reconnaître, sur la nature de la filière SM. Je les ai proposées pour que vous puissiez se rendre compte de ce qui se passe réellement autour de vous :

Le stress est un mécanisme normal, déclenché par le cerveau pour déclarer un état d’urgence du corps tout entier. C'est-à-dire que vous ne devriez surtout pas être mal à l’aise quand cela se produirait ou quand on aperçoit ce sentiment dans un examen. Le stress vous permettriez de mobiliser toute l’énergie et de la focaliser sur la feuille où les questions auraient été énoncées. C’est un facteur catalyseur comme un chien rageur qui traque un coureur fainéant.

Lisez attentivement chaque question. Souvent, l’idée de la réponse vient immédiatement à travers le travail pénible que vous auriez fait en classe, sur les livres ou encore au cours des heures de soutien scolaire. Je fais d’abord mes esquisses de calcul sur le brouillon ensuite je passe immédiatement pour noter ma réponse sur la copie soigneusement en utilisant éventuellement des phrases courtes pour guider le correcteur.

Parfois il arrive qu’on se plante deux ou trois fois devant une question qu’on a bien compris, mais qu’on n’arrive pas à dénicher la stratégie de réponse qui va avec. Essayez de relier cette question avec celles d’avant. Il faudrait s’interroger à tout moment sur la relation qui pourrait exister entre cette question et l’exercice tout entier.

Dans le cas où l’échec persiste, dépassez cette défaillance en y retournant de temps à autre. Signalons qu’on pourra utiliser le résultat de la question qui a foirée dans d’autres questions qui viendraient au fur et à mesure de l’exercice.

N’ayez pas peur à propos de quelques questions auxquelles vous n’avez pas pu répondre rigoureusement, il se peut que la notation adoptée sur quelques-unes soit de 0,25 ou 0,50. Ça ne mérite pas de gaspiller du temps précieux là-dessus. Ce type de questions ambigües et rhétoriques sont rares dans un examen dans la session ordinaire. Les questions que vous verriez sont littéralement typiques et classiques et admettent une ou deux méthodes de résolution au plus.

Parfois on se rend compte que la réponse retrouvée est insuffisante et ça manque de rigueur et de pertinence. Ne jamais abandonner une tentative de résolution, qui n’a pas abouti, aussi male soit elle. Il se peut que le correcteur prenne ton travail en considération.

Pour le management du temps, je vous propose cet emploi du temps pour bien gérer les quatre heures et pour éviter le gaspillage autour des questions ambigües de type 0,25.
  • Structures Algébriques : 40 minutes
  • Nombres complexes : 50 minutes
  • Analyse réelle : 2 heures
  • Arithmétiques (proba) : 30 minutes
Il y aurait toujours des gens fainéants et losers, leur job est de pousser et provoquer les autres à devenir comme eux. Quand ils perdent, ils se mettent à râler et à se plaindre contre tout le monde. Ils se réjouissent en faisant toujours la victime. Pour lui, le pauvre, il est toujours innocent et opprimé. C’est les autres autour de lui qui sont coupables et qui ont eu tord. C’est ce que j’appelle le syndrome de l’échec de la victime innocente. Méfiez-vous !

Sachez que le but derrière le régime de l’école publique était, et resterait toujours, l’acquisition d’une formation solide pour vous faciliter une intégration flexible et rapide dans le tissu économique. Bref, acquérir un job. Autrement-dit on vous dit que l’enseignement public ou privé est la clé à l’intégration économique quelle que soit l’amour que l’on fournit à ce qu’on fait. Mais dire que l’école public contribuerait à la promotion de l’étique, des moeurs et de la moralité publique ; alors là i don’t think so ! Ce que j’aperçois est carrément le contraire, parce que la majorité des tumeurs d’attitude et de comportement affectent ceux qui auraient reçu une formation au sein d’une école publique. Ça devient clair et remarquable dans les populations du tiers monde. N’espérez jamais une amélioration dans l’étique et sur les moeurs des individus en franchissant une école public, aussi prestigieuse soit elle, dans les pays en voie de développement.
exercices math 2 bac international
math 2 bac international

Quand on performante un exploit ou lorsqu’on aurait un succès, on ne s’attend jamais à ce que les autres soient fiers. Ça marche aussi quand on est dans une compétition face à d’autres concurrents de la même classe et de la même filière. Et c’est tout à fait normal puisqu’on est des humains et la jalousie est un sentiment inné. Donc ce ne serait pas la peine d’attendre des applaudissements de la part de quelqu’un. Comme celles qu’on manifeste à l’égard de NADAL ou FEDERER.

Je peux même aller très loin en disant que tu pourrais en avoir de l’ironie et de l’harcèlement verbal comme simple feed-back. Prends soin de tes projets personnels et ne surtout pas espérer de la reconnaissance. Un exemple vivant m’a vraiment marqué quant tout le monde se moquait d’un jeune garçon prodigieux et talentueux, originaire de TIZNIT et qui s’appelle Ider MOTIÏ ; en disant qu’il se plante en parlant le dialecte marocain ! C’est ridicule parce que tout le monde omettait ses compétences en programmation et son talent linguistique en parlant couramment l’anglais, et on lui avait reproché d’avoir parlé mal une langue qui n’était jamais la sienne. C’est ridicule et insensé, d’ailleurs cette langue, même soutenue, dans le monde technique, est une arnaque technologique. La seule interprétation de l’harcèlement provoqué par ces groupes de losers est une jalousie et méchanceté.

Ider, tu n’aurais pas dû parler une longue, qui n’était jamais la tienne, et faire de l’effort pour satisfaire le besoin d’un roturier. T’aurais dû s’exprimer en langue AMAZIGH, et pour la compréhension je recommande des casques de traduction.

J’estime profondément que vous devriez, peut être, se motiver d’autant plus pour le travail individuel, personnel et autodidacte chez-vous à la maison. Et ce n’est pas de m’arrêter de dire que l’activité mathématique serait d’effectuer des taches de calcul comme on l’entend souvent dans les controverses et les préjugées à l’égard des matheux, en disant ainsi que nous ne serions que des calculettes programmables. Non ! il suffit de penser à l’athlète qui, comme vous le saviez, effectue dans son entraînement des mouvements mécaniques, robotiques, parfois ennuyeux et parfois honteux et ridicules. Il les fait, non pas pour idéaliser ces mouvements et d’en faire l’objectif, ou parce qu’il en aurait besoin pour son concert d’acrobatie, non ! Mais parce que ces mouvements vont l’aider à avoir un physique flexible et compatible avec d’autre contextes et valables à d’autres environnement là où on en aura besoin.

Ainsi, le mathématicien, si l’on peut établir une modélisation, serait un athlète qui s’entraîne avec des exercices et des problèmes pour faire bouger les muscles de la raison, de la logique, de la contradiction, de l’absurde, de l’implication, de l’induction, de la déduction, de la manipulation de lois et de faire communiquer et partager son raisonnement rigoureusement avec autrui.

Les élèves des années précédentes ont cordialement contribué à la détection de quelques fautes, que j’ai reconnu être graves quant-même. Ces étudiants, que je remercie infiniment, ont travaillé beaucoup dans mes livres. Et ce fut vraiment un grand plaisir pour moi d’avoir enseigné implicitement beaucoup d’étudiants partout dans le Maroc et l’Algérie, que je n’aurais même pas l’occasion de les voir tous ensemble assis dans une même salle.

Ils aient détecté ces quelques fautes que j’ai commises inconsciemment et aient pu me contacter pour m’informer volontairement.

La partie majeure des étudiants qui ont pu me contacter via WhatsApp m’ont communiqué leurs appréciations et leurs points de vue à propos de cette expérience de soutien à travers des examens corrigés des années précédentes que j’ai proposés. Et la majorité d’entre eux auraient pu exprimer leur satisfaction et leur joie en décrivant ma méthode de résolution qui était claire et bien détaillée, parfois simple mais élégante et profonde. Ce serait toujours un plaisir pour moi de lire vos commentaires qui me donneraient encore et toujours le courage et de l’adrénaline pour continuer à mener à bien cette honorable cause.

Parmi les remarques que j’avais reçues le plus souvent sur WhatsApp je cite la nature du contenu des questions qui étaient, comme prévu pour 2019, classiques et typiques. Et pourtant je considère cette composition (2019N) comme l’une des meilleures que j’ai vu jusqu’à maintenant. Je crois que c’est génial d’avoir des questions classiques puisque ce serait en votre faveur. D’ailleurs, ce qui est important ce n’est pas les mathématiques comme matière, mais plutôt d’avoir sélectionné, via les maths, des étudiants qui travaillent et pensent logiquement pour les préparer pour les métiers du monde réel : ingénierie, médecine, architecture, économie, finances, réseaux, systèmes informatiques industrie, bâtiments et traveaux publiques. Je ne sais pas pour vous, mais vous vous rendez compte qu’il n’existeraient jamais des ingénieurs assis dans leurs bureaux et entrain de résoudre des équations . Même, si vous obtiendriez des doctorats en électronique, rassurez-vous vous ne seriez jamais capable de fabriquer une montre. Et si vous arriviez à en manufacturer une, vous devriez sûrement la vendre au kilo puisqu’il existent déjà des compagnies multinationales qui manufacturent des montres dépuis bien longtemps, 100 et 150 ans déjà . Bon courage.
Professeur Badr Eddine El FATIHI.
google-playkhamsatmostaqltradent