Le texte argumentatif : notions essentielles

Le texte argumentatif : notions essentielles.

Le texte argumentatif a pour but de présenter un point de vue, une prise de position sur un sujet, souvent de nature controversée.
Les thèmes abordés dans ce genre de texte portent sur des questions d’actualité, des sujets d’intérêt général ou des problématiques sociales (peine de mort, divorce, éducation, média, loi, etc.).
On écrit un texte argumentatif dans le but de convaincre, faire réagir. L'auteur d'un texte argumentatif se concentre principalement à démontrer que sa thèse (opinion personnelle) est celle à laquelle il faut adhérer.

I. L’organisation du discours argumentatif :

Le thème : c’est le sujet dont parle le texte en général.
La thèse : c’est le noyau du texte argumentatif, l'idée qui sera défendue par l'auteur tout aulong de son texte. L'argumentateur expose sa thèse (prise de position) sur le thème et chercheà convaincre le destinataire de partager son opinion.
Les arguments : ce sont les idées (souvent abstraites) qui prouvent la validité de la thèsesoutenue et qui doivent convaincre le destinataire.
L'argumentateur doit fournir des arguments pour appuyer sa prise de position. Il peut aussirecourir aux contre-arguments (idées opposées aux siennes) pour contrecarrer toute opposition à son point de vue. On appelle cela « la réfutation ».

II.Les procédés argumentatifs :

Afin de donner de la force aux arguments présentés, on introduit dans son argumentaire lesprocédés suivants :
La définition : elle consiste à décrire une chose, une idée, un concept. Cela permet à l’auteurdu texte de mieux informer le lecteur et de donner de la crédibilité à ses propos.
L’appel à l'autorité : il donne une grande crédibilité aux propos tenus par l'auteur puisque ceprocédé argumentatif présente les dires, les actions ou les réalisations d'une personnereconnue pour son implication politique, artistique, sociale, scientifique, etc. On peut citer lapersonne ou rapporter ce qu’elle a fait.
L’exemple : Il permet d'appuyer des propos de façon concrète. L'exemple démontre que lepropos est réaliste, proche des réalités de la vie pratique. L'auteur a recours à l'exemple,entre autres, lorsqu'il fait référence à une situation normale ou exceptionnelle qui est déjàarrivée ou qui pourrait arriver.
Le contre-exemple : Il sert à démolir un exemple qui contribuerait à appuyer un argumentadverse. L'auteur utilise le contre-exemple pour montrer la faille qu'aurait un discourscontraire au sien.
Le raisonnement déductif (cause-effet) : L'objectif du raisonnement déductif est d'étaler lesconséquences qui seraient engendrées par une action, une décision, un événement, etc. pourprouver la logique de l'argument. Il peut servir à éveiller la conscience ou à faire peur.
L’analogie : c’est une sorte de comparaison qui établit un lien de ressemblance entre deuxéléments. Elle peut être utile pour renforcer la définition qu’on donne d’une chose, d’unepersonne ou d’un concept.
La réfutation ou la contre-argumentation : La réfutation vise principalement à affaiblir lesarguments adverses à la thèse en leur opposant des arguments qui paraissent supérieurs.

III.Les marques du discours argumentatif :

L’énonciateur s’exprime en général en disant « je » et en utilisant toutes les marques de la 1èrepersonne ou les verbes d’opinion, de sentiments (je pense, j’aime, j’affirme…). Mais il peut aussi généraliser pour donner le sentiment que son opinion est partagée par tous : « on sait que », « il faut que », « tout le monde sait que » …
Les temps utilisés sont ceux de l’énoncé ancré dans la situation d’énonciation (temps du discours, centrés sur le présent).
Afin d’assurer la logique du texte, l’énonciateur doit utiliser des liens ou connecteurs logiques.
Addition, succession: D’abord, ensuite, en outre, de plus, par ailleurs…
Cause/conséquence : Car, parce que, puisque, de sorte que, si bien que…
Opposition :Toutefois, cependant, quoique, bien que, mais…

google-playkhamsatmostaqltradent