القائمة الرئيسية

الصفحات

Examens régionaux avec corrections-LE DERNIER JOUR DE VICTOR HUGO

Examens régionaux avec corrections-LE DERNIER JOUR DE VICTOR HUGO


vous trouvez ici Les Examens régionaux avec corrections , français  premier bac concerne " LE DERNIER JOUR"  DE VICTOR HUGO.
Les Examens régionaux sont : 
-Examen régional : Académie de Drâa-Tafilalet (session de juin 2016)
-Examen régional : Académie de Casablanca-Settat (session de juin 2016)
Examen régional : Académie de Drâa-Tafilalet (session de juin 2016)
Texte de base :
Que ce que j’écris ici puisse être un jour utile à d’autres, que cela arrête le juge prêt à juger, que cela sauve des malheureux, innocents ou coupables, de l’agonie à laquelle je suis condamné, pourquoi ? à quoi bon ? qu’importe ? Quand ma tête aura été coupée, qu’est-ce que cela me fait qu’on en coupe d’autres ? Est-ce que vraiment j’ai pu penser ces folies ? Jeter bas l’échafaud après que j’y aurai monté ! Je vous demande un peu ce qui m’en reviendra.
Quoi ! Le soleil, le printemps, les champs pleins de fleurs, les oiseaux qui s’éveillent le matin, les nuages, les arbres, la nature, la vie, tout cela n’est plus à moi !
Ah ! C’est moi qu’il faudrait sauver ! Est-il bien vrai que cela ne se peut, qu’il faudra mourir demain, aujourd'hui peut-être, que cela est ainsi ? O Dieux ! L’horrible idée à se briser la tête au mur de son cachot !
I. ÉTUDE DE TEXTE : (10 points)
1. Recopiez et complétez le tableau suivant : (1 pt)
Titre de l’œuvre : ..............................
Auteur : .....................................
Genre : ......................................
Siècle : ..........................................
2.
a) Qui raconte ? (0,5 pt)
b) Où se passe la scène ? (0,5 pt)
3. Situez le passage par rapport aux événements de l’œuvre. (1 pt)
4. Quels sont les arguments avancés par l’auteur pour justifier son recours à l’écriture. (1 pt)
5. Choisissez la bonne réponse :
Dans ce passage le narrateur écrit :
· Une lettre au procureur général
· Son journal intime
· Une lettre à sa fille Marie
6. Dans le passage, le narrateur regrette la perte de plusieurs choses.
a) Quelles sont ces choses perdues ? (0,5 pt)
b) Quelle est la cause de cette perte ? (0,5 pt)
7. Quelle figure de style connaissez-vous dans le deuxième paragraphe ? (1 pt)
8.
a) Quels types de phrases (ou modalités) dominent dans le passage ? (0,5 pt)
b) Quel effet, à travers l’emploi de ces types de phrases, le narrateur cherche-t-il à créer ? (0,5 pt)
9. Quelle idée dangereuse tente le personnage vers la fin du passage ? (1 pt)
10. Le narrateur pense en priorité à sauver sa vie. Trouvez-vous son attitude égoïste ou raisonnable ? Pourquoi ? (1 pt)
II. PRODUCTION ÉCRITE : (10 points)
Sujet :
L’écriture peut être une source de plaisir comme elle peut être au service d’une chose noble. Croyez-vous à l’efficacité de la parole écrite pour sensibiliser les gens ? Développer votre réflexion dans un texte argumentatif illustré d’exemples précis.

Correction de l'examen régional : Académie de Drâa-Tafilalet (session de juin 2016)

I. ÉTUDE DE TEXTE : (10 points)
1. Recopiez et complétez le tableau suivant : (1 pt)
Titre de l’œuvre : Le Dernier jour d’un condamné
Auteur : Victor Hugo
Genre : Roman à thèse
Siècle : Le 19ème siècle
2.
a) Qui raconte ? (0,5 pt)
Le narrateur : le condamné à mort.
b) Où se passe la scène ? (0,5 pt)
Dans la prison de Bicêtre.
3. Situez le passage par rapport aux événements de l’œuvre. (1 pt)
Le narrateur a été condamné à mort et transféré à la prison de Bicêtre pour un séjour de six semaines avant son exécution.
4. Quels sont les arguments avancés par l’auteur pour justifier son recours à l’écriture. (1 pt)
- Ses écrits peuvent être un jour utiles à d’autres.
- Ses écrits peuvent arrêter le juge prêt à juger.
- Ses écrits peuvent sauver des malheureux, innocents ou coupables, de l’agonie.
5. Choisissez la bonne réponse :
Dans ce passage le narrateur écrit :
· Une lettre au procureur général
· Son journal intime
· Une lettre à sa fille Marie
Dans ce passage le narrateur écrit son journal intime.
6. Dans le passage, le narrateur regrette la perte de plusieurs choses.
a) Quelles sont ces choses perdues ? (0,5 pt)
Le soleil, le printemps, les champs pleins de fleurs, les oiseaux, les nuages, les arbres, la nature, la vie.
b) Quelle est la cause de cette perte ? (0,5 pt)
Sa condamnation à mort.
7. Quelle figure de style connaissez-vous dans le deuxième paragraphe ? (1 pt)
Une énumération.
8.
a) Quels types de phrases (ou modalités) dominent dans le passage ? (0,5 pt)
Des phrases interrogatives et exclamatives.
b) Quel effet, à travers l’emploi de ces types de phrases, le narrateur cherche-t-il à créer ? (0,5 pt)
Les exclamatives et les interjections permettent de deviner les émotions du narrateur (l’indignation, la souffrance, l’angoisse), les interrogatives s’adressent au lecteur et à lui-même et traduisent l’incertitude du narrateur quant à la postérité et à l’utilité de son œuvre.
9. Quelle idée dangereuse tente le personnage vers la fin du passage ? (1 pt)
L’idée de se suicider, de se donner la mort : « se briser la tête au mur de son cachot ».
10. Le narrateur pense en priorité à sauver sa vie. Trouvez-vous son attitude égoïste ou raisonnable ? Pourquoi ? (1 pt)
Exemple : Je trouve son attitude raisonnable car c’est un être humain sensé qui a naturellement l’instinct de survie. Il a avoué et regretté son crime mais il ne veut pas mourir.
Examen régional : Académie de Casablanca-Settat (session de juin 2016)
Lisez attentivement le texte et répondez aux questions suivantes :
C'est pour ce moment redouté que j'avais gardé mon courage. J'ai fait trois pas, et j'ai paru sur le seuil du guichet.
- Le voilà ! le voilà ! a crié la foule. Il sort ! enfin !
Et les plus près de moi battaient des mains. Si fort qu'on aime un roi, ce serait moins de fête.
C'était une charrette ordinaire, avec un cheval étique, et un charretier en sarrau bleu à dessins rouges, comme ceux des maraîchers des environs de Bicêtre.
Le gros homme en chapeau à trois cornes est monté le premier
- Bonjour monsieur Samson ! criaient des enfants pendus à des grilles. Un valet l'a suivi.
- Bravo, Mardi ! ont crié de nouveau les enfants. Ils se sont assis tous deux sur la banquette de devant.
C'était mon tour. J'ai monté d'une allure assez ferme.
- Il va bien ! a dit une femme à côté des gendarmes.
Cet atroce éloge m'a donné du courage. Le prêtre est venu se placer auprès de moi. On m'avait assis sur la banquette de derrière, le dos tourné au cheval. J'ai frémi de cette dernière attention. Ils mettent de l'humanité là-dedans.
J'ai voulu regarder autour de moi. Gendarmes devant, gendarmes derrière ; puis de la foule, de la foule, et de la foule ; une mer de têtes sur la place.
Un piquet de gendarmerie à cheval m'attendait à la porte de la grille du Palais.
L'officier a donné l'ordre. La charrette et son cortège se sont mis en mouvement, comme poussés en avant par un hurlement de la populace.
On a franchi la grille. Au moment où la charrette a tourné vers le Pont-au-Change, la place a éclaté en bruit, du pavé aux toits, et les ponts et les quais ont répondu à faire un tremblement de terre.
C'est là que le piquet qui attendait s'est rallié à l'escorte.
- Chapeaux bas ! chapeaux bas ! criaient mille bouches ensemble. Comme pour le roi.
Alors j'ai ri horriblement aussi, moi, et j'ai dit au prêtre :
- Eux les chapeaux, moi la tête.
On allait au pas.
Le quai aux Fleurs embaumait ; c'est jour de marché. Les marchandes ont quitté leurs bouquets pour moi.
Vis-à-vis, un peu avant la tour carrée qui fait le coin du Palais, il y a des cabarets, dont les entresols étaient pleins de spectateurs heureux de leurs belles places. Surtout des femmes. La journée doit être bonne pour les cabaretiers.
On louait des tables, des chaises, des échafaudages, des charrettes. Tout pliait de spectateurs. Des marchands de sang humain criaient à tue-tête :
- Qui veut des places ? Une rage m'a pris contre ce peuple. J'ai eu envie de leur crier :
- Qui veut la mienne ?
I. ÉTUDE DE TEXTE : (10 points)
A. CONTEXTUALISATION DU TEXTE : (2 points)
1. Complétez le tableau suivant après l’avoir reproduit sur votre copie : (0,25 pt x 4)
Le titre de l’œuvre : ..........................
Son auteur : ......................................
Le personnage principal : ......................
La visée de l’auteur : ..............................
2. a- Cet extrait se situe : (0,5 pt)
· au début de l’œuvre ;
· au milieu de l’œuvre ;
· à la fin de l’œuvre.
b- Justifiez votre choix. (0,5 pt)
B. ANALYSE DU TEXTE : (6 points)
3. « C'est ce moment redouté … »
De quel moment s’agit-il ? Justifiez. (0,5 pt x 2)
4. Définissez le rôle des personnages cités ci-dessous en choisissant parmi les propositions suivantes, après avoir recopié le tableau sur votre copie d’examen :
a. Assister à l’exécution du condamné.
b. Exécuter la mise à mort.
c. Soutenir et réconforter le condamné.
d. Gagner de l’argent. (0,25 pt x 4)

Les personnages / Leurs rôles (Ce qu’ils font)

Le gros homme et son valet
Le prêtre
Les cabaretiers
Les spectateurs
5. À qui le narrateur se compare-t-il ? Justifiez votre réponse. (0,5 pt x 2)
6. « Il va bien ! » Selon cette phrase, le condamné est-il jugé physiquement ou moralement ? Pourquoi ? (0,5 pt x 2)
7. Identifiez les deux figures de style contenues dans les relevés suivants :
a. « On louait des tables, des chaises, des échafaudages, des charrettes. »
b. « Chapeaux bas comme pour le roi. » (0,5 pt x 2)
8. Le jour de l’exécution ressemble à une fête ou à un spectacle.
- Citez quatre indices qui le montrent. (0,25 pt x 4)
C. RÉACTIONS FACE AU TEXTE : (2 points)
9. Aimeriez-vous assister à une condamnation à mort ? Justifiez. (0,5 pt x 2)
10. À votre avis, le condamné à mort a-t-il raison de se mettre en colère contre la foule ? Justifiez. (0,5 pt x 2)
II. PRODUCTION ÉCRITE : (10 points)
Sujet :
Certains pensent que la mise à mort n’est ni un spectacle à montrer ni une fête à célébrer. C’est plutôt une horreur, un drame à cacher.
Partagez-vous ce point de vue.
Justifiez votre choix à l’aide d’arguments pertinents.

Correction de l'examen régional : Académie de Casablanca-Settat (session de juin 2016)

I. ÉTUDE DE TEXTE : (10 points)
A. CONTEXTUALISATION DU TEXTE : (2 points)
1. Complétez le tableau suivant après l’avoir reproduit sur votre copie : (0,25 pt x 4)
Le titre de l’œuvre : Le Dernier Jour d’un Condamné
Son auteur : Victor Hugo
Le personnage principal : Le condamné à mort
La visée de l’auteur : L’abolition de la peine de mort
2. a- Cet extrait se situe : (0,5 pt)
· au début de l’œuvre ;
· au milieu de l’œuvre ;
· à la fin de l’œuvre.
-À la fin de l’œuvre.
b- Justifiez votre choix. (0,5 pt)
-Dans cet extrait, on emmène le condamné de L’Hôtel de Ville vers la place de Grève pour l’exécution. Il ne lui reste que quelques minutes à vivre.
B. ANALYSE DU TEXTE : (6 points)
3. « C'est ce moment redouté … »
De quel moment s’agit-il ? Justifiez. (0,5 pt x 2)
-Le moment de l’exécution.
4. Définissez le rôle des personnages cités ci-dessous en choisissant parmi les propositions suivantes, après avoir recopié le tableau sur votre copie d’examen :
a. Assister à l’exécution du condamné.
b. Exécuter la mise à mort.
c. Soutenir et réconforter le condamné.
d. Gagner de l’argent. (0,25 pt x 4)

Les personnages / Leurs rôles (Ce qu’ils font)

Le gros homme et son valet : Exécuter la mise à mort
Le prêtre : Soutenir et réconforter le condamné
Les cabaretiers : Gagner de l’argent
Les spectateurs : Assister à l’exécution du condamné
5. À qui le narrateur se compare-t-il ? Justifiez votre réponse. (0,5 pt x 2)
-Le narrateur se compare au roi.
-Le point commun : l’escorte des gendarmes et les cris et les applaudissements de la foule.
6. « Il va bien ! » Selon cette phrase, le condamné est-il jugé physiquement ou moralement ? Pourquoi ? (0,5 pt x 2)
-Le condamné est jugé physiquement.
-On l’a vu monter d'une allure assez ferme dans la charrette. (La foule espère que le condamné soit en bonne forme pour ne pas lui gâcher le spectacle).
7. Identifiez les deux figures de style contenues dans les relevés suivants :
a. « On louait des tables, des chaises, des échafaudages, des charrettes. »
-Une énumération
b. « Chapeaux bas comme pour le roi. » (0,5 pt x 2)
-Une comparaison
8. Le jour de l’exécution ressemble à une fête ou à un spectacle.
- Citez quatre indices qui le montrent. (0,25 pt x 4)
La présence de la foule : les hommes, les femmes et les enfants.
La foule qui criait et battait des mains.
Les spectateurs heureux de leurs belles places.
On louait des tables, des chaises, des échafaudages, des charrettes.
C. RÉACTIONS FACE AU TEXTE : (2 points)
9. Aimeriez-vous assister à une condamnation à mort ? Justifiez. (0,5 pt x 2)
-Exemple : Assister volontairement à une condamnation à mort c’est comme participer à une tuerie. Un être humain, même s’il est coupable d’un crime, ne mérite pas d’être décapité en public. La mort et le sang humain ne doivent pas faire l’objet d’un spectacle.
10. À votre avis, le condamné à mort a-t-il raison de se mettre en colère contre la foule ? Justifiez. (0,5 pt x 2)
-Exemple : À mon avis, le condamné à mort a raison de se mettre en colère contre la foule qui vient assister à une exécution comme si c’était un spectacle divertissant. Son indifférence et son manque de compassion sont la cause de cette irritation.

تعليقات

اكتب في المربع التالي ما تبحث عنه و ستجده ان شاء الله: